Le Groupe UEM s’est engagé pour 5 ans auprès de CDC Biodiversité. Jean Clinckemaillie, responsable du programme Nature 2050, explique les ambitions de ce « démonstrateur du possible ».

Pouvez-vous nous présenter la CDC Biodiversité ?

C’est une filiale à 100 % de la Caisse des Dépôts qui vise à développer de nouveaux modèles économiques pour répondre à l’enjeu de préservation de la biodiversité et de la restauration de la nature. Nous avons en particulier une mission R&D qui travaille à identifier ces nouveaux leviers. Cette thématique, qui repose plutôt sur des financements publics, doit aujourd’hui mobiliser aussi les entreprises privées. Notre objectif est de leur proposer des moyens réglementaires ou volontaires pour compenser leur impact ou s’engager en faveur de la biodiversité.

En créant par exemple une « empreinte biodiversité » comme cela a été le cas pour le climat avec l’empreinte carbone et « la tonne équivalent CO2 » ?

Oui, nous avons besoin d’un indicateur de mesure unique, simple, transparent, représentatif de l’impact sur la biodiversité, qui permettra aux acteurs économiques de s’aligner sur des objectifs internationaux et d’engager une trajectoire de progrès.

Quels types d’actions concrètes réalisez-vous ?

Par la mise en œuvre de solutions fondées sur la nature, le programme Nature 2050 vise à renforcer l’adaptation des territoires aux changements climatiques à l’horizon 2050, qui correspond à un point de basculement des écosystèmes, si aucune action n’est engagée dès maintenant. Nous agissons en partenariat avec les acteurs locaux, en accompagnant les entreprises volontaires à participer à des actions les plus pertinentes possibles. Elles peuvent choisir des zones géographiques de proximité ou participer à la restauration de territoires dans des opérations de grande envergure.

Concrètement, avez-vous déjà des résultats ?

En 2017 : 30 partenaires, 16 projets, 300 hectares ont été concernés par les projets portés par Nature 2050. Ce que l’on offre à ces contributeurs financiers, c’est la garantie que 5 euros investis peuvent protéger ou restaurer 1 m2 de territoire jusqu’en 2050 !

Comment peuvent participer les entreprises ?
Elles peuvent prendre contact avec nous. Le Groupe UEM, avec un fort engagement sur son territoire, est le porte-étendard local de cette action et pourra aussi orienter les collectivités et les entreprises intéressées.

Partagez sur :

Derniers articles